Le mot du président

Faire Bretagne

Le combat politique que nous menons est un combat positif, c'est un engagement pour la Bretagne.

C'est un combat multidimensionnel :

C'est un engagement pour la Démocratie, pour que les Bretonnes et les Bretons soient représentés notamment au niveau Européen.

C'est un combat pour la pleine reconnaissance des Droits Universels dus à toute communauté humaine tels que l'intégrité territoriale, la/les langues, la connaissance de son histoire, sa prise en compte en tant que Nation, le droit à un Etat breton.

C'est un engagement pour le progrès et le développement économique, social et écologique.

Ce combat politique, nous le menons avec constance, ambition et engagement.

Nous l'avons vu et nous le savons, rien ne sera redonné à la Bretagne, tout devra être conquis !

Gaël Fleurent

Hep brezhoneg, Breizh ebet(*) chantait Alan Stivel dans les années 70, aujourd'hui c'est plutôt Hep Breizh dieub, brezhoneg ebet(**).


Pour le Parti Breton, il est vraiment temps que les Bretons s’occupent eux-même de leurs affaires.

 


La situation de grande misère dans laquelle se trouve Diwan avec la cessation de nombreux emplois aidés sous perfusion de l'Etat montre clairement que, en l'absence d'un statut de langue officielle et donc d'un réel pouvoir breton, en l'absence d'une fonction publique bretonne, en l'absence de la maîtrise de ses finances, en l'absence de l'application des directives européennes sur les langues, les langues bretonnes ne vivent que des subsides de l'Etat français.


Celui-ci assure certes la survie du breton mais surtout il limite son enseignement à quelques pourcents de la population bretonne et empêche tout réel développement en interdisant son emploi dans la sphère publique. 
Plus que jamais la langue bretonne doit être l'affaire de la population bretonne et d'elle seule.
 
Pour le conseil national du Parti Breton
Olivier Berthelot

(*) Sans breton, pas de Bretagne
(**) Sans Bretagne libre, pas de breton

A vos agendas

-La section du Kreiz Breizh se réunit tous les derniers mardis de chaque mois (sauf en décembre et en juillet) au café Noz vad à Carhaix à 18h. Contact Yves Rémond (coordonnées dans la rubrique « pour contacter les fédérations »).

 

 

Lettre d'information du Parti Breton

s'inscrire
se désinscrire

Retrouver le Parti Breton sur

 

La Boutique du Parti Breton

contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Demande de prélèvement

Les institutions régionales en Europe

Le saviez-vous?

BretagneUne Bretagne indépendante aurait un PIB de 115 milliards d'euros  soit un PIB par habitant d'environ 25500 euros (26ème mondial) équivalent à celui de l'Italie (25ème) et supérieure à celui de l'Espagne(28ème) ou du Portugal (35ème). Pour les sceptiques on notera que la France se classe 20ème, mais combien de Bretons en profitent-ils ? La Bretagne avec 4.5 millions d'habitants est plus peuplée que 7 Etats de l'Union Européenne et que des dizaines de pays indépendants dans le monde.

Go to top