Le mot du président

Faire Bretagne

Le combat politique que nous menons est un combat positif, c'est un engagement pour la Bretagne.

C'est un combat multidimensionnel :

C'est un engagement pour la Démocratie, pour que les Bretonnes et les Bretons soient représentés notamment au niveau Européen.

C'est un combat pour la pleine reconnaissance des Droits Universels dus à toute communauté humaine tels que l'intégrité territoriale, la/les langues, la connaissance de son histoire, sa prise en compte en tant que Nation, le droit à un Etat breton.

C'est un engagement pour le progrès et le développement économique, social et écologique.

Ce combat politique, nous le menons avec constance, ambition et engagement.

Nous l'avons vu et nous le savons, rien ne sera redonné à la Bretagne, tout devra être conquis !

Gaël Fleurent

Madame la Maire de Nantes, Johanna Rolland, a exprimé son indignation suite au vol du reliquaire abritant le cœur de la Duchesse Anne de Bretagne au Musée Dobrée de Nantes dans la nuit du vendredi au samedi 14 avril 2018.

Outre un magnifique ouvrage d'orfèvrerie, c'est avant tout une pièce unique et symbolique du patrimoine national breton. Ce reliquaire a été fabriqué en 1514 pour abriter le cœur d'Anne de  Bretagne. Celle qui a été deux fois reine de France savait qu'elle serait inhumée à la nécropole royale de Saint-Denis, mais elle souhaitait que son cœur repose dans sa ville natale de Nantes, en pays breton.

Ce qui nous choque, au-delà du vol en lui-même, ce sont les termes employés lors du communiqué de madame la Maire de Nantes.

Certes, Le communiqué fut modifié par la suite, mais parler du "château des ducs de Nantes" et "du sentiment particulier lié à la personnalité d'Anne de Bretagne et à l'empreinte qu'elle a laissée dans l'histoire de Nantes" en laissant entendre, qu'il y eut des Ducs de Nantes et en ne parlant à aucun moment de Bretagne est un acte politique fort.

C'est nier l'Histoire de la ville dont elle est maire. C'est occulter l'Histoire de la Bretagne lors de laquelle Nantes fut la capitale d'un Etat souverain, d'une province du royaume et par la suite de la République Française.

Proposer une nouvelle interprétation de l'Histoire, une démarche critique, réviser de manière rationnelle certaines opinions couramment admises en Histoire est, nous osons le croire, une maladresse.

Nous, Parti Breton, souhaitons que madame la Maire de Nantes présente des excuses pour cette « maladresse » à l'ensemble des amoureux de l'Histoire, de l'Histoire de Bretagne et en particulier à l'ensemble du peuple breton.

Par ailleurs, nous soutenons la démarche du Comité Anne de Bretagne qui se propose comme médiateur pour organiser la restitution du reliquaire.

L'ensemble du Parti Breton se joint à sa réussite.           

Le Bureau Politique

Parti Breton

www.partibreton.bzh

A vos agendas

-La section du Kreiz Breizh se réunit tous les derniers mardis de chaque mois (sauf en décembre et en juillet) au café Noz vad à Carhaix à 18h. Contact Yves Rémond (coordonnées dans la rubrique « pour contacter les fédérations »).

 

 

Lettre d'information du Parti Breton

s'inscrire
se désinscrire

Retrouver le Parti Breton sur

 

La Boutique du Parti Breton

contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Demande de prélèvement

Les institutions régionales en Europe

Le saviez-vous?

BretagneUne Bretagne indépendante aurait un PIB de 115 milliards d'euros  soit un PIB par habitant d'environ 25500 euros (26ème mondial) équivalent à celui de l'Italie (25ème) et supérieure à celui de l'Espagne(28ème) ou du Portugal (35ème). Pour les sceptiques on notera que la France se classe 20ème, mais combien de Bretons en profitent-ils ? La Bretagne avec 4.5 millions d'habitants est plus peuplée que 7 Etats de l'Union Européenne et que des dizaines de pays indépendants dans le monde.

Go to top