Le mot du président

Notre destin nous appartient

À la croisée des vents et des marées, la Bretagne voit passer devant ses côtes 20% du trafic maritime mondial. Terre de capitaines d'entreprises, elle possède un savoir-faire agricole reconnu et une jeunesse ouverte sur le monde, dotée de formations d'exception.

Pourtant contrairement à d'autres nations de même taille, elle ne connait pas le développement  économique et social qu'elle mérite.

En fait notre pays a un problème majeur, c'est la France.

Alors pour nous Bretons, ce sera le naufrage ou l’indépendance.

Olivier Berthelot

A l'Est du nouveau!

Deux ans après la fusion très contestée de l'Alsace avec la Lorraine et Champagne-Ardenne, une "réflexion sur l'avenir" de l'Alsace est lancée par Matignon.


Au lendemain de cette annonce, 130 élus alsaciens LR, UDI, LREM et membres de la société civile ont signé une déclaration "Cap vers l'Alsace!" et lancé un appel pour "une collectivité territoriale d'Alsace à statut particulier", dotée de compétences d'Etat, notamment en matière d'enseignement linguistique, économie, tourisme, formation professionnelle, bilinguisme.

Et à l'Ouest?


Après le président PS de la région B4 Loïc Chesnay-Girard qui le 7 février souhaitait des ouvertures sur le droit à la différenciation et l’autonomie fiscale, c'est maintenant Marc Le Fur, député (LR) des Côtes-d’Armor et président du groupe d’opposition droite et centre au conseil régional, qui appelle à une mobilisation de toutes les forces économiques pour faire entendre la voix de la Bretagne auprès du gouvernement.


Cerise sur le gâteau, Loïc Chesnay-Girard proposera à l’assemblée régionale, réunie le 15 février, « un travail sur le droit à la différenciation au sein de la République.


Alors oui messieurs, le Parti Breton salue vos initiatives pour notre Bretagne.


Comme dans les années 50 avec le CELIB ou aujourd'hui en Corse, le temps est venu pour un large rassemblement des Bretons pour affirmer leur droit à se construire un avenir à la hauteur de leur ambition et de leur potentiel culturel et humain.


Le Parti Breton soutient  et soutiendra cette dynamique unitaire de sursaut national pour la Bretagne. Il faut exiger une collectivité unique à statut particulier, la réunification, plus de désenclavement terrestre et numérique, de la reconnaissance culturelle et institutionnelle, les conditions du développement économique.


La Bretagne de demain sera émancipée, écologique, solidaire et entreprenante.

Le bureau politique

A vos agendas

-La section du Kreiz Breizh se réunit tous les derniers mardis de chaque mois (sauf en décembre et en juillet) au café Noz vad à Carhaix à 18h. Contact Yves Rémond (coordonnées dans la rubrique « pour contacter les fédérations »).

 

 

Lettre d'information du Parti Breton

s'inscrire
se désinscrire

Retrouver le Parti Breton sur

 

La Boutique du Parti Breton

contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Demande de prélèvement

Les institutions régionales en Europe

Le saviez-vous?

BretagneUne Bretagne indépendante aurait un PIB de 115 milliards d'euros  soit un PIB par habitant d'environ 25500 euros (26ème mondial) équivalent à celui de l'Italie (25ème) et supérieure à celui de l'Espagne(28ème) ou du Portugal (35ème). Pour les sceptiques on notera que la France se classe 20ème, mais combien de Bretons en profitent-ils ? La Bretagne avec 4.5 millions d'habitants est plus peuplée que 7 Etats de l'Union Européenne et que des dizaines de pays indépendants dans le monde.

Go to top