Le mot du président

Faire Bretagne

Le combat politique que nous menons est un combat positif, c'est un engagement pour la Bretagne.

C'est un combat multidimensionnel :

C'est un engagement pour la Démocratie, pour que les Bretonnes et les Bretons soient représentés notamment au niveau Européen.

C'est un combat pour la pleine reconnaissance des Droits Universels dus à toute communauté humaine tels que l'intégrité territoriale, la/les langues, la connaissance de son histoire, sa prise en compte en tant que Nation, le droit à un Etat breton.

C'est un engagement pour le progrès et le développement économique, social et écologique.

Ce combat politique, nous le menons avec constance, ambition et engagement.

Nous l'avons vu et nous le savons, rien ne sera redonné à la Bretagne, tout devra être conquis !

Gaël Fleurent

altLe Parti Breton présentera aux Bretonnes et aux Bretons de Loire-Atlantique une liste d'ouverture et de progrès pour la défense des intérêts bretons, des valeurs sociales et écologiques fortes, et des institutions bretonnes capables de nous libérer du centralisme français et de donner à notre économie des orientations adaptées à notre territoire, maritime, agricole, et innovant au plan industriel et technologique.




Pour le Parti Breton, une liste dans les 4 départements de la région administrative de Bretagne n'a aucun sens si l'on ne prend pas en compte l'ensemble du territoire breton, de Brest à Rennes et Nantes, et de Saint-Nazaire à Saint-Malo. Le Parti Breton présentera donc une liste bretonne en Loire-Atlantique. Sur le modèle des élections européennes, où nous avions fait campagne uniquement sur les 5 départements bretons, nous ferons campagne uniquement en Loire-Atlantique, sans prendre part, d'aucune manière, à une liste de la région imposée et artificielle des Pays de Loire.

Cette liste est ouverte aux personnalités et groupes politiques démocrates qui partagent avec nous la volonté de construire ensemble la Bretagne réunifiée, prospère, sociale et politiquement majeure. Notre campagne ne se fera pas uniquement sur les compétences mineures des régions françaises actuelles, mais bien sur la volonté de plus en plus partagée des Bretonnes et des Bretons de voir leur pays à niveau des autres nations européennes et pour, au minimum, bénéficier d'un large statut d'autonomie politique, fiscale et législative comparable aux grands territoires autonomes d'Europe.


Le Parti Breton organise une réunion afin de préparer les élections régionales en Loire-Atlantique, organiser les comités de soutien, constituer la liste et recueillir les contributions financières et populaires nécessaires pour mener à bien la campagne électorale des régionales de mars 2010. Les Bretonnes et les Bretons qui se reconnaissent dans les objectifs de cette liste sont cordialement invités à participer à la réunion qui aura lieu le lundi 7 décembre 2009 à 20h30 dans la salle de réunion du terrain de sport à Blain.

Pour le Parti Breton,

Emile Granville

A vos agendas

-La section du Kreiz Breizh se réunit tous les derniers mardis de chaque mois (sauf en décembre et en juillet) au café Noz vad à Carhaix à 18h. Contact Yves Rémond (coordonnées dans la rubrique « pour contacter les fédérations »).

 

 

Lettre d'information du Parti Breton

s'inscrire
se désinscrire

Retrouver le Parti Breton sur

 

La Boutique du Parti Breton

contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Demande de prélèvement

Les institutions régionales en Europe

Le saviez-vous?

BretagneUne Bretagne indépendante aurait un PIB de 115 milliards d'euros  soit un PIB par habitant d'environ 25500 euros (26ème mondial) équivalent à celui de l'Italie (25ème) et supérieure à celui de l'Espagne(28ème) ou du Portugal (35ème). Pour les sceptiques on notera que la France se classe 20ème, mais combien de Bretons en profitent-ils ? La Bretagne avec 4.5 millions d'habitants est plus peuplée que 7 Etats de l'Union Européenne et que des dizaines de pays indépendants dans le monde.

Go to top