La bataille financière qui oppose les frères Guillemot (dirigeants fondateurs d’Ubisoft) au groupe Bolloré via sa récente filiale Vivendi, met –du fait de la nationalité bretonne des fondateurs dont les bretons tirent une légitime fierté- en lumière les carences d’une Bretagne non souveraine et soulève des interrogations.

Le Parti Breton appelle à la vigilance concernant le projet de recherches et d’exploitations minières porté par Variscan France sur le territoire breton.

En effet, cinq permis de recherches distincts pour les communes de Silfiac (56), Loc-Envel(22), Merléac(22), Beaulieu (44), Dompierre du Chemin (35) ont d’ores et déjà été accordés par le ministère de l’économie et un sixième est en consultation, dans le cadre de ce qu’Arnaud Montebourg avait appelé en 2013 “le renouveau minier français”.

L’ouverture et l’exploitation de nouvelles mines en Bretagne ne bénéficiera cependant pas aux bretons eux-mêmes, une fois de plus exclus de tout pouvoir de décision par un état français peu soucieux de notre développement économique ou de notre santé. Au contraire, une telle activité risquerait de porter atteinte une fois de plus au monde agricole ainsi qu’à celui du tourisme, deux piliers de l’économie bretonne.

Cette taxe rappelle un peu la façon de faire qu’a eu Jospin quand il s’est présenté à la présidentielle. Il avait alors clamé que lui au moins baissait les prélèvements en se vantant d’avoir supprimé la vignette auto, sans préciser toutefois que le produit de la vignette auto allait dans les départements, et que donc ce n’était en aucun cas l’Etat qui faisait des efforts, mais l’Etat qui obligeait les autres à faire des efforts.

Là, le but est simple : récupérer de l’argent au profit des super régions dont on peut s’interroger sur la légitimité (après tout, le peuple n’a pas été consulté…), ce qui va permettre à l’Etat de moins subventionner les dites régions tout en se défendant l’an prochain d’avoir augmenté les impôts. Avec la parfaite mauvaise foi dont il fait preuve depuis des décennies, l’Etat aura beau jeu alors de dire : “ce n’est pas nous qui collectons cet impôt, mais la région, c’est elle qui augmente les impôts…”

Dans les Echos François Hollande promet des baisses d’impôts pour les classes moyennes. Cette nouvelle taxe remet tout à plat car elle est assise sur la taxe foncière des ménages et des entreprises. Du côté des PME en Bretagne l’étranglement continu après la TLPE (Taxe Locale sur la Publicité Extérieure) qui elle est à la discrétion des collectivités.

Depuis 2010, 40 nouveaux impôts et taxes ont été ajoutés par les gouvernements successif de droite comme de gauche. La nouvelle taxe de publicité extérieure est à la discrétion des communes qui ont la possibilité de la lever.  Cette taxe met en péril l’activité de nombreuses PME et TPE en Bretagne déjà fortement impactée et représente entre 3000 et 5000 euros par an. Le Parti Breton soutient dans ce cadre l’action menée par les petits entrepreneurs de Pont l’Abbé dans le Sud Finistère.

Nos médias analysent le chômage à l’aune du sensationnel, au mois le mois, sans toujours faire un travail de mise en perspective : + 50 000 chômeurs un mois (catastrophe),    – 60 000 un autre mois (cocorico). L’évolution du chômage ne s’analyse pas à très court terme, mais sur de longues périodes, et pas au gré des campagnes…

Le parti Breton s’était prononcé, il y a déjà une quinzaine d’années, contre le projet de Notre Dame des Landes car, contrairement à la propagande des tenants du projet, nous savions, à travers les communications de personnalités, organismes  et associations responsables  que : L’aéroport de Château-Bougon – déjà reconnu comme aéroport de classe internationale- était…

Le Conseil départemental du Morbihan vient d’attribuer un contrat de ramassage scolaire à la multinationale Keolis, à la place de la PME locale Le Divenah qui assurait le transport scolaire en Morbihan avec sérieux et qualité depuis des décennies. Cette décision signe l’arrêt de mort de l’entreprise Le Divenah basée à Pluvigner et qui emploie…

366 salariés de la SEITA ont été licenciés comme des malpropres du site de Carquefou près de Nantes. Selon la tradition économique française, la fabrique sera délocalisée en Pologne. Nos compatriotes bretons de Loire-Atlantique étaient tellement efficaces qu’ils rapportaient chacun quarante mille euros de dividendes mensuels aux actionnaires. Ils aimaient leur métier si bien qu’une…

Une route, un TGV ! Le budget du contrat de plan Etat-Région sur la période 2015-2020 manque pour le moins d’inspiration (Ouest-France du 12 mai). En tout, 1,3 milliard d’Euros sur 6 ans. Toutefois, la poursuite des travaux de la très onéreuse LGV Le Mans-Rennes et la réalisation de quelques tronçons à 2 x 2 voies sur la…

Le trafic global des ports de Nantes-Saint-Nazaire est de 26,4 millions de tonnes en 2014 alors qu’il était de 27,7 millions de tonnes en 2013 (encore -4,7 % en un an). Surtout, les différents ports de l’estuaire ont perdu en 6 ans un quart de leur trafic (il était de 34 millions de tonnes en…

Page 2 of 5 1 2 3 4 5

Le Parti Breton, pour une Bretagne émancipée, écologique, solidaire et entreprenante.

Nous suivre sur :