Le Conseil Régional est actuellement réuni en session et vient de voter le budget pour les langues de Bretagne. Le résultat est sans appel c’est de la poudre de Perlimpimpin, du chloroforme. On doit au préalable s’engager à respecter l’indépendance des associations et à plus les écouter. Dans 20 ans si on suit ce plan…

Hep brezhoneg, Breizh ebet(*) chantait Alan Stivel dans les années 70, aujourd’hui c’est plutôt Hep Breizh dieub, brezhoneg ebet(**).


Pour le Parti Breton, il est vraiment temps que les Bretons s’occupent eux-même de leurs affaires.

Tous les membres du Parti Breton rendent hommage à Martial Ménard et présentent leurs condoléances à sa famille.

Nous souhaitons rendre hommage au travail effectué par Martial Ménard sur la langue bretonne, sa puissance de travail dans ce domaine, son combat pour la réunification mais aussi la volonté d’encrer la langue bretonne dans le monde moderne.

Martial Ménard était également un éditeur de talent dans sa maison d’édition An Héré et la publication en 1998 de “Mémoires d’un paysan bas breton” qui est devenu un best seller en atteste.

Le programme « résidence Inside », rue des Grandes Murailles à la place de l’ancien site des Restos du Cœur en centre-ville, les futurs immeubles « Urban Parc » à Bernus à côté de l’appellation très méditerranéenne « Les Hauts de Bernus »… Ces noms s’ajoutent à une vaste opération de débretonnisation des noms de lieux dans l’agglomération vannetaise, pratique généralisée dans l’ensemble de la Bretagne plus ou moins accentuée selon les villes. On avait déjà des Green Village à l’Est de la ville ou la villa bleue pour le breton Kerglas/kerc’hlas, le Coin du Bois pour la traduction littérale du breton Korn ar C’hoed : après la francisation, l’anglicisation est en cours.

A Gauche : Olivier Berthelot, Président du Parti Breton, entouré de Sébastien Girard, Secrétaire à la communication et de Yann Réminiac, secrétaire de la fédération du pays de Rennes La Redadeg 2016 a connu un succès sans précédent. La preuve est faite que quand les Bretons prennent leurs affaires en main, cela fonctionne. Pour le…

Ce samedi, le nouveau Président du Parti Breton Olivier Berthelot élu municipal à Bruz et référent à la langue bretonne dans sa commune a participé à ce rassemblement festif. Il était accompagné de Sébastien Girard (Secrétaire à la communication extérieure) et de Yann Réminiac (secrétaire de la fédération du pays de Rennes) Olivier Berthelot au…

Un militant d’Ai’ta sera jugé en audience correctionnelle à Vannes, le mardi 23 février. Il lui est reproché d’avoir transporté des panneaux en français de l’Université de Vannes (Université de Bretagne Sud, bien que la plus au sud soit à Nantes) à un stand de cette même université lors du Festival Interceltique de Lorient. Cette…

  Un  essai à droite, non transformé à gauche ; le coup d’après, un essai à gauche, non transformé à droite. Voici comment dans le match franco-français les camps UMP-PS gagnent des points électoraux, tout doucement, députés contre sénateurs. Et à chaque fois, la même désolation et les mêmes faux espoirs renaissent. Des promesses des…

A l’ordre du jour de l’assemblée du mercredi 22 janvier figure la proposition de loi constitutionnelle en vue de permettre la ratification de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Le Parti Breton / Strollad Breizh s’offusque du fait que ce projet, présenté comme une possibilité de ratifier la charte, ouvre aussi la possibilité …

Le Parti Breton  apporte son soutien à Patrig Laurent, militant d’Ai’ta, face à l’acharnement  dont il est victime. Sa condamnation à plusieurs milliers d’euros d’amende, pour avoir collé des autocollants défendant la langue bretonne sur des panneaux routiers, à la suite d’une plainte du maire de Fouesnant apparaît aberrante. Pour son procès en seconde instance…

Page 1 of 21 2

Le Parti Breton, pour une Bretagne émancipée, écologique, solidaire et entreprenante.

Nous suivre sur :