La compagnie Ryanair vient d’annoncer la fermeture de sa ligne Lorient Porto dont le taux de remplissage 85 % était pourtant viable. L’aéroport de Bretagne sud qui occupe une position géographique centrale sur le territoire breton, voit ainsi une opportunité de croissance s’éloigner. La CCIM qui gère l’aéroport indique que la compagnie irlandaise low cost…

Jacky Flippot , adjoint au maire de Blain – secrétaire de la fédération 44 du Parti Breton – est intervenu jeudi soir lors du conseil municipal blinois pour rappeler lors de cette séance publique combien il était important que les élus , de tous niveaux prennent en considération les expressions démocratiques comme celle des 100000…

Suite aux accords de Matignon-Oudinot, validés lors du référendum du 6 novembre 1988, et en tenant compte de l’accord de Nouméa, de 1998, un référendum est organisé en Nouvelle-Calédonie le 4 novembre 2018. Ce vote va permettre aux habitants de Nouvelle-Calédonie de décider ou non de l’indépendance de leur territoire. Bien que les accords de Matignon aient…

Le Parti Breton était invité par le parti national basque EAJ-PNV à l’Alderdi Eguna 2018 (le jour du parti), en compagnie des principales formations politiques des nations sans Etat de l’Hexagone.

Contrairement au directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, qui pérore sur France Bleu Armorique, que le Tour va traverser cette année les QUATRE départements bretons, nombreux(ses) sont ceux et celles qui pensent qu’il traverse les CINQ départements bretons. Il n’est guère aidé, il faut le dire, par les journalistes de la radio française FRANCE…

Les deux ans sont passés vite depuis le dernier congrès en avril 2016 : une campagne d’élection législative où le Parti Breton présenta un nombre historique de candidats individuels – plus d’une trentaine sur toute la Bretagne à cinq départements – 10 réunions du Conseil National, une journée de Printemps, une journée de formation et…

Le Parti Breton a réuni ses cadres le 27 janvier à Bruz. Ceux-ci ont travaillé à la traduction de notre programme national et notamment du principe de subsidiarité au niveau local afin de répondre aux attentes concrètes de la population bretonne lors des prochaines élections municipales de 2020.

Je m’adresse à vous aujourd’hui pour vous présenter en mon nom et celui du bureau mes meilleurs vœux pour 2018. Je profite de cette opportunité pour vous informer d’un rendez-vous important qui aura lieu en janvier, afin de préparer un avenir meilleur à notre Nation bretonne.
 
2017 – Un Parti Breton rassembleur et ambitieux

2017 fut une année historique pour le Parti Breton qui a su saisir sa chance d’être présent à des élections pour la première fois de son histoire sur toute la Bretagne et explorer de nouvelles opportunités de rassemblement autour de 100% Bretagne. Nous avons ainsi pu promouvoir la nécessité d’une Bretagne émancipée et faire jeu égal avec Oui la Bretagne.

Yves François Le Coadic, Délégué du Parti Breton a demandé hier au Parlement européen que la France  change radicalement son attitude, en matière de diversité linguistique.  Ce changement serait cohérent avec le Traité de Lisbonne et la question des locuteurs de langues minorisées, à traiter au niveau des Droits Fondamentaux. Yves François Le Coadic pense que l’Europe devrait élaborer une législation contraignante pour les protéger.

Les « intergroupes » du Parlement Européen transcendent les partis politiques et peuvent avoir une influence non négligeable sur les décisions européennes. L’intergroupe “minorités traditionnelles, communautés nationales et langues” qui regroupe des élus de différentes sensibilités politiques venant de l’ensemble des états membres de l’Union Européenne abordait ce jeudi le problème de la diversité linguistique en France. Le seul eurodéputé français, membre de cet intergroupe, Eric Andrieu de Narbonne a brillé par son absence. Les représentants de 5 communautés linguistiques différentes ont présenté leur situation et les défis auxquels ils sont confrontés.

L’organisatrice de l’audition, l’eurodéputé basque-espagnole Izaskun Bilbao Barandica, vice-présidente du groupe politique ALDE (Alliance of Liberals and Democrats for Europe) faisait remarquer dans son introduction que si la France a imposé pendant des siècles l’usage d’une seule langue au détriment des langues de territoires qu’elle a conquis, elle va devoir maintenant apprendre la diversité linguistique. Rappelant qu’environ cinquante millions d’habitants de l’Union Européenne appartiennent à une minorité nationale ou à une minorité linguistique et que ces minorités  enrichissent l’Europe, elle a rappelé les promesses du président français Macron et nous a encouragé à signer la pétition lancée par l’Initiative citoyenne européenne “Minority Safepack” (http://www.minority-safepack.eu/main/index)  et pilotée par la FUEN (Union fédéraliste des communautés ethniques européennes) afin d’apporter notre soutien à un meilleur avenir pour les minorités nationales et les minorités linguistiques d’Europe.

Au centre Thierry Salaun Chargé des relations internationales au Parti Breton et à droite de la photo le Président de l'EAJ PNV Nord

Vidéo de présentation de l’Alderdi Eguna par l’EAJ PNV et photos

Au centre Thierry Salaun Chargé des relations internationales au Parti Breton et à droite de la photo le Président de l'EAJ PNV Nord

Au centre Thierry Salaun- Chargé des relations internationales et à droite de la photo le Président de l’EAJ PNV Nord
Le Parti Breton était présent ce dimanche à l’invitation d’EAJ-PNV à l’Alderdi Eguna 2017 . La fête du Parti National Basque est organisée depuis plusieurs années à Foronda près de Gasteiz province d’Araba dans la communauté autonome du Pays Basque.
Page 1 of 51 2 3 5

Le Parti Breton, pour une Bretagne émancipée, écologique, solidaire et entreprenante.

Nous suivre sur :