Le mot du président

Notre destin nous appartient

À la croisée des vents et des marées, la Bretagne voit passer devant ses côtes 20% du trafic maritime mondial. Terre de capitaines d'entreprises, elle possède un savoir-faire agricole reconnu et une jeunesse ouverte sur le monde, dotée de formations d'exception.

Pourtant contrairement à d'autres nations de même taille, elle ne connait pas le développement  économique et social qu'elle mérite.

En fait notre pays a un problème majeur, c'est la France.

Alors pour nous Bretons, ce sera le naufrage ou l’indépendance.

Olivier Berthelot

L'interview/ An atersadenn

 

Le Parti Breton sera-t-il présent aux législatives de 2017 ?


Olivier Berthelot : Alors qu’en Démocratie les législatives devraient être une véritable respiration, le PB considère que les législatives françaises sont dans les faits non opérantes. Elles interviennent après les présidentielles et visent à donner une majorité de Caudillo au Président, en l'absence de proportionnelle, puisqu'il s'agit d'un scrutin majoritaire. Cependant le PB considère que ces élections sont un moyen de diffuser ses idées et de s’ancrer dans le paysage politique Breton. Le PB s’efforcera donc d’être présent aux prochaines législatives.

 


Le PB a lancé un appel à des candidatures unitaires bretonnes. Quelles ont été les réactions des autres mouvements ?


C’est vrai que le PB a toujours cherché l’unité bretonne, au-delà des clivages gauche droite d’inspiration française. Nous avons appris par voie de presse (le Télégramme du 18/03/2016) la réactivation pour les législatives de 2017 de la plateforme « Oui la Bretagne » dont le PB avait été exclu lors des régionales, n’étant pas considéré comme assez de gauche. Nous avons cependant lancé un appel à des candidatures unitaires ou au moins à un pacte de nonagression qui n’a pas reçu de réponse.


Nous ne désespérons pas que cette unité voit le jour ; pour cela il faudra que chacun fasse l’effort (qui ne devrait pas en être un) de placer l’intérêt de la Bretagne au-dessus du clivage gauche-droite qui caractérise la France, la pénalise, comme il pénalise la Bretagne.


Quelle est la position du PB pour les présidentielles ?


Comme nous l’avons dit le système présidentiel à la française est un système sclérosant, non démocratique dans son exercice, qui vise à la reproduction du pouvoir. Et comme d’habitude, même les maigres promesses d’évolution pour la Bretagne ne seront pas respectées ou pire, la Bretagne en sortira perdante, comme ça a été le cas avec la réforme territoriale et le refus de la réunification).


Cependant nous constatons que plusieurs personnalités sont en recherche de parrainages et nous avons noté des convergences avec des candidats qui ont souhaité nous rencontrer.
Aujourd’hui nous attendons la liste des candidats avérés et leurs propositions de programme.


Soutenez-vous un candidat ?


Plusieurs candidatures (à la candidature) apparaissent intéressantes même si elles ne portent que des idées faiblement régionalistes, c’est probablement mieux que rien.


Dès 2015, nous avions noté la candidature de Christian Troadec. En juillet 2016 nous avons observé des convergences avec l'Alsacien Paul Mumbach. La candidature à la candidature du Polynésien Oscar Temaru, homme expérimenté, nous apparaît également comme intéressante.


Nous espérons l’émergence de personnalités porteuses d’éléments intéressants pour la Bretagne en matière économique, écologique, sociale, culturelle et politique.

A vos agendas

-La section du Kreiz Breizh se réunit tous les derniers mardis de chaque mois (sauf en décembre et en juillet) au café Noz vad à Carhaix à 18h. Contact Yves Rémond (coordonnées dans la rubrique « pour contacter les fédérations »).

 

 

Lettre d'information du Parti Breton

s'inscrire
se désinscrire

Retrouver le Parti Breton sur

 

La Boutique du Parti Breton

contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sur TV Rennes, le nouveau Président du Parti Breton donne son avis sur Notre Dame des Landes

Lors de la campagne des élections régionales 2016, Olivier Berthelot élu Parti Breton à Bruz près de Rennes a eu l'occasion de donner son avis sur le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes

Demande de prélèvement

Les institutions régionales en Europe

Le saviez-vous?

BretagneUne Bretagne indépendante aurait un PIB de 115 milliards d'euros  soit un PIB par habitant d'environ 25500 euros (26ème mondial) équivalent à celui de l'Italie (25ème) et supérieure à celui de l'Espagne(28ème) ou du Portugal (35ème). Pour les sceptiques on notera que la France se classe 20ème, mais combien de Bretons en profitent-ils ? La Bretagne avec 4.5 millions d'habitants est plus peuplée que 7 Etats de l'Union Européenne et que des dizaines de pays indépendants dans le monde.

Go to top