Le mot du président

Faire Bretagne

Le combat politique que nous menons est un combat positif, c'est un engagement pour la Bretagne.

C'est un combat multidimensionnel :

C'est un engagement pour la Démocratie, pour que les Bretonnes et les Bretons soient représentés notamment au niveau Européen.

C'est un combat pour la pleine reconnaissance des Droits Universels dus à toute communauté humaine tels que l'intégrité territoriale, la/les langues, la connaissance de son histoire, sa prise en compte en tant que Nation, le droit à un Etat breton.

C'est un engagement pour le progrès et le développement économique, social et écologique.

Ce combat politique, nous le menons avec constance, ambition et engagement.

Nous l'avons vu et nous le savons, rien ne sera redonné à la Bretagne, tout devra être conquis !

Gaël Fleurent

Une dynamique est lancée grâce à l’accord signé avec le mouvement AEI/ 100% Eco-Citoyen, avec lequel le Parti Breton partage un certain nombre de valeurs et notamment le dépassement des clivages gauche-droite traditionnels. Pour mémoire, l’AEI était déjà partenaire du Parti Breton lors de la liste Nous Te Ferons Bretagne de 2010.

Cette dynamique permet au Parti Breton d’intégrer dans ces accords au moins 27 candidats (sur 37 possibles) sur les 5 départements et de présenter ses idées auprès de 2,5 millions d’électeurs et plus largement auprès des bretons.

 

 Cette dynamique est rendue possible parce que cet accord permet de bénéficier du remboursement prévu lorsqu’un rassemblement obtient plus de 1% dans au moins 50 circonscriptions réparties sur au moins 30 départements métropolitain. Le code électoral français est aussi fait pour endiguer l’émergence de forces « régionales ».

Bien évidemment le Parti Breton ne peut  faire bénéficier de cet accord et ne soutenir que les candidats acceptant cet accord.

 Dans l’esprit de rassemblement qui l'anime depuis sa création, et en remettant sans cesse l’ouvrage sur le métier, le Parti Breton poursuit son combat pour qu’une grande force bretonne de gouvernement émerge  à l’image du SNP en Ecosse, de la CDC en Catalogne ou du PNV au Pays Basque.


Dans le sillage de la dynamique qu’il crée, le Parti Breton dialogue aujourd’hui avec différentes forces en Bretagne pour initier ce rassemblement.

 Le Parti Breton  invite les Bretonnes et les Bretons qui partagent cet idéal à le rejoindre et  à le soutenir.

Le Bureau du Parti Breton

A vos agendas

-La section du Kreiz Breizh se réunit tous les derniers mardis de chaque mois (sauf en décembre et en juillet) au café Noz vad à Carhaix à 18h. Contact Yves Rémond (coordonnées dans la rubrique « pour contacter les fédérations »).

 

 

Lettre d'information du Parti Breton

s'inscrire
se désinscrire

Retrouver le Parti Breton sur

 

La Boutique du Parti Breton

contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Demande de prélèvement

Les institutions régionales en Europe

Le saviez-vous?

BretagneUne Bretagne indépendante aurait un PIB de 115 milliards d'euros  soit un PIB par habitant d'environ 25500 euros (26ème mondial) équivalent à celui de l'Italie (25ème) et supérieure à celui de l'Espagne(28ème) ou du Portugal (35ème). Pour les sceptiques on notera que la France se classe 20ème, mais combien de Bretons en profitent-ils ? La Bretagne avec 4.5 millions d'habitants est plus peuplée que 7 Etats de l'Union Européenne et que des dizaines de pays indépendants dans le monde.

Go to top