5 MILLIONS DE BRETONS, UNE NATION !

Les nouveaux stickers du Parti Breton sont à présent disponibles !

Imprimés à Divatte-sur-Loire (44) ils sont conçus avec un adhésif et un revêtement longue durée, tout en étant biodégradables.

Vous pouvez dès aujourd’hui les commander sur notre boutique en ligne, ou les acquérir lors de notre prochain évènement !

Nous proposons également 10 Stickers gratuits à tout adhérent à jour de ses cotisations qui en fait la demande via le formulaire ci-dessous (expédition lettre verte La Poste).

 

Voir la boutique

 


 

 

 

Le Parti Breton s’associe à la liste “L’Écologie au Centre”, dirigée par l’écologiste indépendant et élu niçois Jean-Marc Governatori. Ensemble, ils promeuvent une Europe où les Régions joueront un rôle essentiel sur le plan économique, social et culturel.

Cette alliance regroupe également nos amis lorrains, occitans, provençaux et catalans, tous unis pour défendre l’autonomie régionale, garante de proximité et de capacité d’action. Nous nous engageons fermement à lutter contre la concurrence déloyale et les délocalisations, à soutenir nos langues régionales et nationales, à encourager la participation citoyenne, ainsi qu’à investir dans l’accès aux services publics. La liste « Écologie au centre » est pour nous, la liste qui nous permettra de garantir et d’améliorer notre qualité de vie !

Reconnu pour son organisation efficace et son engagement militant, le Parti Breton a été chargé de mener la campagne de la liste “L’Écologie au Centre” dans les 5 départements bretons. Cinq colistiers bretons figureront sur cette liste : Maëlig Tredan, Sébastien Girard, Gildas Perrot, Maryse Renaudin et Aourell Danjou.

Le 9 juin, grâce à la liste “L’Écologie au Centre”, nous élirons des députés européens qui rétabliront le rôle légitime des Régions en France et en Europe.

Maël Egron, porte-parole du Parti Breton.

Face à la proposition de Jean-Philippe Tanguy, Député RN, de supprimer les régions, le Parti Breton propose une réforme territoriale qui redéfinit l’organisation administrative de l’Etat Français, tout en renforçant l’autonomie de chaque région. Notre vision repose sur trois piliers principaux : le maintien et l’émancipation des territoires régionaux, la suppression des départements, et la réduction du rôle de l’État central.

Voici les détails de notre plan :

  1. Maintien et Émancipation des Territoires Régionaux: Nous soutenons la conservation des territoires régionaux historiques en tant que piliers de l’administration territoriale, mais nous proposons de les transformer en territoires émancipés avec des pouvoirs accrus. Ces régions émancipées seraient mieux équipées pour gérer les enjeux de développement économique, d’éducation, de santé, de sécurité et d’environnement, grâce à une autonomie financière et législative renforcée, permettant une gestion plus adaptée et innovante conforme aux réalités spécifiques de chaque territoire.
  2. Suppression des Départements: Pour éviter les chevauchements administratifs et réduire les coûts, nous recommandons de supprimer les départements. Leurs compétences seraient transférées aux régions émancipées et aux communautés de communes, rationalisant ainsi l’accès aux services et améliorant leur efficacité.
  3. Réduction de l’État central: L’État devrait se recentrer sur ses fonctions régaliennes et sur des missions stratégiques nationales et internationales, en déléguant davantage de responsabilités aux régions. Cela permettrait une gestion plus souple et plus réactive aux besoins des citoyens, tout en diminuant la bureaucratie centrale.

Cette réforme a pour but de simplifier la structure administrative de la France, de réduire les dépenses publiques et de renforcer la démocratie locale en rapprochant le gouvernement des citoyens. Elle promeut une gestion plus autonome, qui est vitale pour nos régions/pays comme la Bretagne, où les particularités culturelles et économiques nécessitent une attention particulière et une approche personnalisée.

Nous appelons tous les acteurs politiques et les citoyens à soutenir cette initiative pour une réforme territoriale qui favorise l’émancipation régionale, respecte notre diversité et améliore la qualité de vie des peuples.

Le Bureau exécutif du Parti Breton

Le Parti Breton vous invite à participer à sa fête annuelle, se tenant le 5 Mai à Iffendic !

Comme le veut la tradition, nous organisons prochainement un évènement alliant politique, convivialité et culture bretonne. Venez avec votre famille et vos amis !

Au programme:

  • Table ronde avec:
    • Marie-Pierre Vedrenne
      • Députée européenne, porte-parole de Renew
      • Conseillère régionale Modem de Bretagne
    • Jean-Marc Governatori
      • Président de l’Écologie au centre
      • Tête de liste aux européennes
    • Maëlig Trédan
      • Chargée de mission en économie agricole
      • Vice-présidente du Parti Breton
    • Thème: « Vers la démocratie européenne ? »
      • Enjeux bretons, enjeux européens
      • Europe des peuples
      • Autonomie alimentaire et énergétique
      • Traités commerciaux
  • Buffet gastronomique. Tarif: 25€ (enfant 10€).
    • Règlement sur place en espèce ou chèque.
    • Possibilité d’apporter votre propre repas
  • Concert
  • Stands

Accueil dès 9h30. Début de la table-ronde à 10h.

Base de loisir de Trémelin, Iffendic 35750 (parking P3, salle au bord du lac)

Réservez vos places via le formulaire ci-dessous, ou par mail à l’adresse contact@partibreton.bzh (toute réservation est définitive).

Réservations pour la Fête du Parti Breton:

Étouffement de la démocratie : la décision de la Cour Administrative d’Appel de Nantes suscite l’inquiétude

Nantes, le 10 avril 2024

La récente décision de la Cour Administrative d’Appel (CAA) de Nantes, légitimant le refus de discussion sur le projet de réintégration de la Loire-Atlantique dans la région Bretagne malgré une pétition signée par 105 000 citoyens, est source d’une profonde préoccupation.

En se réfugiant derrière une interprétation étroite de l’article L. 1112-16 du Code général des collectivités territoriales, la CAA a compromis l’esprit démocratique et a illustré comment la bureaucratie peut, sous le masque de la rigueur juridique, s’ériger en autocratie.

Une interprétation tout aussi valable de l’article en question aurait pu s’appuyer sur l’affirmation du principe de démocratie et permettre ainsi une prise en compte des demandes citoyennes, surtout lorsqu’elles manifestent un intérêt public significatif, comme dans le cas de la modification des limites territoriales.

Cette décision entrave le dialogue démocratique en écartant les voix citoyennes et en refusant d’accorder l’importance nécessaire aux préoccupations publiques.

Nous appelons à une réflexion profonde sur le fonctionnement de notre système démocratique, et encourageons vivement à favoriser les voix locales et régionales pour une démocratie plus vivante et représentative.

Cette décision, loin d’être anodine, nous interpelle quant à nos choix politiques pour l’avenir de notre société et de notre continent à l’aube des élections européennes.

 

Pour le Bureau du Parti Breton,

Gildas Perrot, Secrétaire de la fédération 44

Maël Egron, Porte-Parole

Les membres du Parti Breton ont appris avec tristesse la disparition tragique de Frank Darcel en Galice. Tout le Parti Breton exprime ses condoléances à sa famille, à ses proches et à ses amis.

Frank a été longtemps membre du Parti Breton. Il a milité à nos côtés pour une Bretagne émancipée de la tutelle parisienne, reconnue sur le plan international, et maîtresse de son destin. Nous saluons la mémoire d’un compagnon et d’un ami du Parti Breton.

Frank était aussi un acteur consacré de la musique et un auteur de polars. Ses talents artistiques, ses qualités humaines et ses convictions politiques resteront dans notre souvenir. Kenavo Frank !

Mathieu Guihard, président du Parti Breton.

Depuis le déclenchement des manifestations d’agriculteurs, la gauche parisienne accuse les industriels et la grande distribution, bien que celle-ci réalise les plus petites marges d’Europe. La droite parisienne accuse les consommateurs, surtout s’ils sont trop pauvres pour « acheter français ». Les extrêmes accusent « l’Europe », bouc émissaire commode et habituel.

Le Parti Breton apporte son plein soutien aux agriculteurs, aux entreprises et aux consommateurs bretons, et dénonce ces accusations injustes. Il tient à rappeler aux partis et médias parisiens que ce sont les agriculteurs et pêcheurs bretons qui permettent à Paris de manger tous les jours.

Le Parti Breton désigne l’Etat français et son gouvernement parisien comme principaux responsables de cette situation. Et cela pour trois raisons :

  • premièrement, l’Etat français fait peser à tous, agriculteurs, entreprises et consommateurs, une fiscalité et des charges très lourdes. S’il y en a un qui se gave sur le dos de tous les autres c’est bien lui !
  • deuxièmement, Paris a la folie des normes. Les agriculteurs doivent faire face à des normes hexagonales décidées par Paris, ou soufflées à Bruxelles par Paris. Aujourd’hui c’est l’overdose technocratique française, sans grande efficacité écologique.
  • troisièmement, le gouvernement français pousse à la signature d’accords de libre-échange déséquilibrés entre l’Europe et le reste du monde.

Le Parti Breton soutient la volonté des agriculteurs bretons et français de descendre sur Paris. Ils ont raison de protester contre cet Etat parisien multi-déficitaire et qui ne défend jamais que les intérêts de l’oligarchie parisienne, gouvernement après gouvernement.

Le Parti Breton affirme que seule une Bretagne autonome pourra défendre les intérêts des agriculteurs, des consommateurs et des entreprises bretonnes, défendre nos emplois et assurer la transition écologique collectivement. Pour cela, la Bretagne doit exercer le pouvoir normatif sans restriction, mener sa propre politique agricole et de la Mer, et être représentée directement à Bruxelles au niveau européen sans passer par Paris. Seul un rapport de force politique avec Paris permettra d’obtenir ce pouvoir que les autres Régions d’Europe exercent déjà avec succès. Ensemble, défendons la souveraineté agricole bretonne !

Ronan Gicquel, porte-parole du Parti Breton.

Dans son numéro de janvier, Le Peuple Breton magazine a publié en couverture la photo d’un petit garçon métis en costume glazig et arborant un Gwenn ha Du. Cette couverture publiée sur les réseaux sociaux a fait l’objet de nombreuses attaques de la part de l’extrême-droite, suscitant de nombreuses réactions en retour.

Dans le contexte de la loi « asile et immigration » du gouvernement, le Parti Breton apporte son soutien au Peuple Breton magazine et à ce garçon exposés aux attaques de l’extrême-droite française et bretonne. Il condamne avec la plus grande fermeté les propos racistes qui apparaissent malheureusement en ligne.

Une chose positive ressort malgré tout de cette polémique : tout le monde valide l’existence du peuple breton en tant que tel. Pour rappel, Marine Le Pen avait nié l’existence du peuple breton en conférence de presse à Audierne le 17 juin 2020.

Enfin, le Parti Breton souhaite mettre en garde contre le buzz qu’assume publiquement le rédacteur en chef du Peuple Breton. Cette tentation du buzz est un jeu dangereux car au final, c’est toujours l’extrême-droite qui en sort renforcée. Pour combattre celle-ci, seul un travail de fond et de terrain sur les sujets du quotidien des Bretonnes et des Bretons (logement, énergie, transport, emploi, enseignement, culture, sécurité, laïcité, immigration, services publics) sera efficace à long terme.

Le Parti Breton refuse d’alimenter la polémique et de céder au calendrier politique imposé par les stratégies électorales des partis français d’extrême droite et d’extrême gauche.

Le bureau du Parti Breton, le 04/01/2024.

Evit ar bloaz 2024, hetiñ a ra stourmerien ha dilennidi Strollad Breizh yec’hed ha levenez deoc’h, hag un Europa ar pobloù ! ????????
Pour l’année 2024, les militants et élus du Parti Breton vous souhaitent santé et joie, et une Europe des peuples ! ????????
#HappyNewYear #bloavezhmat #bonneannee2024

 

Le Parti Breton est profondément attristé par le décès de son membre Yves Remond, survenu le 28 octobre 2023 à l’hôpital de la Cavale à Brest.

Iffig était un fervent militant de la Bretagne, engagé depuis de nombreuses années dans la défense des droits et des intérêts de la Bretagne. Il était notamment membre du Conseil National du Parti Breton et avait occupé de nombreuses responsabilités au sein du Parti Breton.

Son engagement était sans faille. Il était toujours prêt à se battre pour ce qu’il croyait, avec passion et conviction. Il était un homme d’une grande générosité, toujours prêt à aider les autres.

Le Parti Breton perd un ami et un compagnon de route précieux. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

La cérémonie d’obsèques aura lieu le lundi 30 octobre à 15h15 à la chambre funéraire de Poher à Carhaix. L’inhumation aura lieu ensuite au cimetière de Paule.

Les visites peuvent se faire dès cet après-midi de 15h à 18h à la chambre funéraire de Poher et dimanche après-midi aux mêmes horaires au crematorium de Carhaix.

En mémoire d’Yves Remond, le drapeau du Parti Breton sera en berne pendant toute la durée des obsèques.

Loïc Duprat, responsable 29 du Parti Breton.

Le bureau du Parti Breton

 

Page 1 of 771 2 3 77

Le Parti Breton, pour une Bretagne émancipée, écologique, solidaire et entreprenante.

Nous suivre sur :