De la droite vers la gauche : le Président de la communauté autonome basque, T Salaun Parti Breton, le président de l’EAJ PNV, Mathieu Guihard Parti Breton, 2 membres de Oui au pays Catalan, la secrétaire générale de l’EAJ PNV, une membre du Parti Occitan

Thierry Salaun chargé des relations internationales au Parti Breton et Gilles Siméoni Président de l’assemblée territoriale de Corse

Délégation du Parti Breton

La délégation du Parti Breton lors du défilé

Le Parti Breton était présent à l’Alderdi Eguna le dimanche 29 septembre 2019 à l’invitation du Parti National Basque. Le “Jour du Parti” était organisé comme chaque année à Foronda près de Vitoria Gasteiz. plusieurs dizaines de milliers de militants, venus en famille, se sont réunis dans une ambiance décontractée, pour écouter les discours du Lehendakari Inigo Urkulu, du président du parti Andoni Ortuzar et de la représentante des jeunes du parti Ane Miren Atin.

Parmi les délégations invitées, de nations et de partis frères ,  Gilles Siméoni Président de l’assemblée de Corse et François Alfonsi Député Européen ont marqués leur présence.

Le Lehendakari a appelé que le 25 octobre prochain sera le 40 ème anniversaire de l’accord sur le statut de Gernika. Bien qu’il ne soit pas complètement appliqué, c’est sur la base de cet accord, que la Communauté autonome c’est construite, pas à pas. Le PNB continuera à réclamer l’application intégrale de cet accord et il a souligné le parcours accompli .  La génération de la transition a réussi à tracer la voie de la construction:-revendiquer les droits historiques, – Favoriser la reprise économique et industrielle. – La culture et le basque,-Développer les relations internationale,

Dans ces moments de difficultés et d’incertitude. Euskadi doit aller de l’avant,  dans le respect de ses engagements, Face à l’incertitude globale et à l’instabilité en Espagne.

L’avenir ne dépend pas seulement de ce que nous exigeons, mais de ce que nous pouvons apporter.

Il a aussi rappelé que La Communauté autonome a les dépenses sociales les plus élevées par habitant et le moins d’inégalités, en Espagne.

Le système fiscal de la Communauté autonome basque est un modèle. Elle dispose de prérogatives fiscales étendue, déterminant librement l’ensemble des impôts sur son territoire et reversant une contribution de 6,24% à l’état espagnol. Ce système qui responsabilise est manifestement plus vertueux que d’autres systèmes qui infantilisent.

 

Thierry Salaun

Membre du Conseil National chargé des relations internationales

Le Parti Breton, pour une Bretagne émancipée, écologique, solidaire et entreprenante.

Nous suivre sur :